JDR Battlestar Prometheus

Découvrez l'aventure du Battlestar Prometheus dans l'univers du JDR Battlestar Galactica (BSG)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 12 colonies de Kobol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:46

Aerelon (Aries)


Signe du Bélier.

Les champs vastes et fertiles d'Aerelon nourrissaient 80 % du système. Malgré tout, les Aerelons étaient parmi les plus pauvres des colonies.
Ils ont dû importer la technologie et la plupart des biens manufacturés qu'ils ne pouvaient fabriquer eux memes.

Ils sont constamment à la recherche de l'équité, certains les considèrent comme naïfs, mais n'importe qui étant assez chanceux pour appeller un Aerelon comme un ami peut compter dessus à vie.

Leurs villes, si on peut les appeler ainsi, étaient petites et modestes. Ils ont fabriqué ce qui étaient nécessaire, créant des communautés compactes et closes. La plupart des Aerelons sont nés, ont vieilli, et ont péri dans leur taudis. Certains n'ont jamais quitté leur ville depuis leur naissance. Ils se réveillent chaque jour dans le même lit, travaillent chaque dans le même champ, et terminent chaque nuit dans le même bar, buvant la même bière. Les étrangers voient leur vie comme triste et inachevée, mais les Aerelons sont fier de leurs vies simples. Ils travaillent de manière honnête pour un salaire honnête.

Jouer un Aerelon :


Etant donné leur passé, les Aerelons ont eu peu de problèmes à s'acclimater à la flotte. Cela vient du fait qu'une poignée de Marines et une partie de l'équipage du pont ont grandi avec des mains abimées par les travaux de la ferme. L'armée a toujours été le moyen le plus simple de s'échapper de la ferme.
Les Aerelons ne sont pas effrayés de travailler et pas davantage d'abattre un toaster pour accomplir leur travail.

Aerelon célèbre :
Gaius Baltar est originaire d'Aerelon


Dernière édition par MJ cylon le Mer 20 Jan - 22:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:46

Aquaria (Aquarius) :


Signe du Verseau.


Aquaria est située au dessus de Caprica dans l'orbite du système Trojan. Recouvert de manière éparse par de petites mers, sa tribu s'est installée le long des côtes et a développé une culture orientée vers la mer, ainsi qu'une tradition fervente de la navigation.
La proximité de la planète de Caprica et Virgon a rendu les échanges commerciaux bon marché et aisés de leur deux ressources les plus abondantes : les poissons et les algues. Presque chaque vaisseau botanique dans la flotte appartient aux Aquarians, ou est piloté par eux.

Les Aquarians sont tranquilles, plutôt des sages. Certains les disent évasifs, mais le plus souvent, ils n'ont rien à dire. Plutôt que de parler pour ne rien dire, ils gardent pour eux leur réflexions. Les Aquarians sont extrêmement indépendants, et posent peu de questions. Ils ne vont pas par quatre chemins. La seule fois où ils se mettent à parler, c'est lorsqu'ils racontent des histoires. Les Aquarians aiment leurs récits. La plupart du temps, ils racontent des histoires inquiétantes à la lueur d'un feu de camp à propos de fantômes et la puissance de la mer. Les Aquarians ne se sont jamais aventurés à l'intérieur des terres, laissant une grande partie de leur monde inapprivoisé, inexploré. Le folkore s'interroge sur ce qui se tapit dans l'ombre de l'inconnu.

Jouer un Aquarian :
En observant les Aquarians dans la flotte, vous pouvez vous rendre qu'ils se comportent à l'identique dans l'espace. "Nous pourrions trouver n'importe quoi dans l'inconnu", disent-ils. C'est courant de les trouver à contempler un dock spatial, observer les étoiles, rêver à de nouvelles histoires. Cela pourrait expliquer pourquoi autant de personnes dans le monde du spectacle viennent d'Aquaria. Leurs esprits sont toujours en train de vagabonder. Il y a beaucoup d'artistes à l'esprit torturé parmi eux. Ils n'ont pas de problèmes à rester seuls, mais beaucoup ont du mal à se supporter eux-mêmes.

Beaucoup d'Aquarians se sont engagés. L'espace ne les préoccupe pas, la navigation sur les mers dans leur monde d'origine est bien pire. Lorsque vous perdez le contrôle dans l'espace, vous dérivez. Vous perdez le contrôle dans la mer, vous mourrez. Un Aquarian ne perd jamais pied. Même dans une bataille faisant tanguer énormément le vaisseau, avec le navire cahotant et gondolant, il marche simplement d'un pas lourd sur la passerelle. C'en est inquiétant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:47

Canceron


Signe du Cancer.

Elle est localisée à proximité du système solaire. Canceron est essentiellement un cratère aride et infernal. La majorité de sa surface ne permet aucun projet. La surface centrale n'est rien de plus qu'un désert craquelé rompu par des volcans. La flotte coloniale utilise cette région pour ses exercices d'entrainement au vol; bombardement et manoeuvre d'esquive comme s'il ne devait pas y avoir de lendemain. Difficile pour les gens de se plaindre d'explorer des terres sans intérêt.

Canceron est la patrie de deux groupes, chacun résidant à un des pôles de la planète. Les sudistes vivent essentiellement dans des dédales souterrains au climat contrôlé. Ils sont bons pour vendre des choses.
Les nordistes sont les fauteurs de trouble. En permanence, plus de deux mille prisonniers fédéraux travaillent dur dans les mines d'extraction de tylium. Canceron n'était pas la seule prison du système. Plusieurs stations de détention de haute sécurité sont situées sur d'autres planètes, mais les détenus ont toujours la possibilité d'être transféré sur Canceron. En échange d'endurer l'enfer et d'extraire du tylium pour leur colonie d'origine, les détenus gagnent des "points de liberté" permettant une libération plus rapide. Tout le monde y trouve son intérêt. Excepté les Cancerons, mais c'est ce qui se passe lorsque que vous êtes assis sur la majorité d'une ressource naturelle que le gouvernement considère comme "essentiel pour la prospérité des colonies".

Canceron est le point de départ du marché noir. La colonie pénale de Canceron détient tous les prisonniers motivés, les criminels avec des projets. A l'intérieur, ils échaffaudent des plans, à l'extérieur, ils les accomplissent. Certains disent que le boss du marché noir de la flotte, un type du nom de Phelan, a passé quelques temps sur Canceron. Cela expliquerait toutes ses relations. Cela expliquerait aussi son mépris des militaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:47

Caprica


Signe du Capricorne.

Centre de l'orbite Trojan, Caprica est monde magnifique de teinte bleu-verte, avec un climat idéal. La colonie a des collines, des lacs délicieux, et de profondes forêts. Les cités sont densément peuplées, mais sans que cela se remarque. Des tours argentées scintillantes sont garnies en leur sommet par des places en plein air et des marchés. Des parcs, rivières et chutes d'eau se trouvent un peu partout. Les cités de Caprica sont tellement confortables que les gens font rarement attention aux files constantes de véhicules au-dessus de leurs têtes.

Caprica est aussi le centre du gouvernement, de l'éducation et de la culture. Sa capitale de Delphi comprend les trois branches du gouvernement colonial et héberge les plus grandes corporations et universités du système. Le lieu a des répliques du Forum, du Temple, de l'Opéra, tentant de remplacer les originaux abandonnés sur Kobol. Le Musée des Colonies expose des artefacts originaux provenant de notre monde perdu.

Avant que les ogives nucléaires ne s'abattent, il semble que près de la moitié des colons sont venus sur Caprica pour visiter le coeur de la foi coloniale, du commerce et de la loi. Chaque année, les spatioports de la planète ont pris de l'ampleur et les cités se sont agrandies. Tandis que beaucoup la visitaient, seulement les meilleurs et les plus brillants sont restés. Vous devez être extrêmement qualifié pour survivre ici. Quand vous êtes doués dans un domaine cependant, la vie y valait la peine d'être vécue. Beaucoup affirment que les Capricans sont devenus décadents, mais ses habitants étaient trop bien installés pour écouter. Ils s'étendaient sur des plages de sable, naviguaient dans les eaux d'un bleu calme, et appréciaient leur vie protégée. Professionnellement, ils se sont lancés à fond, dans la conception des lois et dans l'argent, pensant rarement à ce qui passait au-delà de leur atmosphère.

Jouer un Caprican
Les Capricans passent un sale moment dans la flotte. Leurs compétences spécialisées ne leur sont plus d'une grande utilité. Leur statut précédent les expose aux troubles. Une poignée, comme Starbuck, sont des exceptions. Ce genre là viennent d'une autre Caprica, où l'élite militaire coloniale a établi ses quartiers. Plusieurs des spatioports de Caprica étaient exclusifs à la flotte, et la Place du Gouvernement Central de Caprica City héberge l'Unité Centrale de la Défense Coloniale et le Programme de Navigation de Baltar. La plupart des stratégies Cylons exploitent ses informations. Cela pourrait avoir été mieux pour nous tous si les militaires étaient restés sur Picon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:47

Gemenon :


Symbole des Gémeaux.

Gemenon était la troisième colonie établie, après Tauron et Caprica. Les premiers arrivés furent les prêtres, oracles et les autres qui ont étudié attentivement les Parchemins Sacrés. Ils ont édifié des sanctuaires et des temples. Le lieu était tellement hostile que c'était la seule raison valable pour s'y rendre.

Gemenon devint le lieu de pèlerinages religieux. Les visiteurs, chaudement emmitouflés, sont venus bravés le froid, le vent sifflant dans les montagnes de cette lune montagneuse pour voir les temples et monastères originaux construits par les premiers colons. Plusieurs merveilles naturelles faisaient l'objet d'une grande admiration comme les Visages des Seigneurs, une série de formes rocheuses ressemblant aux dieux. Les hommes de religion disent que ces voyages éveillent et revigorent notre foi.

Deux sectes vivaient sur Gemenon parvenant à se tolérer. Les intégristes croient dur comme fer que chaque parole des Parchemins Sacrés n'est que la plus stricte vérité. Même les propos délirants. Les dieux pourraient soigner et accorder des visions à leurs serviteurs les plus dévoués. Le cycle du temps se répéterait éternellement. La treizième tribu était réel et aurait découvert la Terre. Beaucoup considèrent les intégristes comme des personnes légèrement cinglées, voire dangereuses. Cela n'aide pas à remonter leur popularité que de considérer les enfants comme propriétés des dieux et qu'ils demandent la peine de mort pour l'avortement, l'abus sexuel sur enfant, et même lorsque le parent ne parvient pas à donner une éducation appropriée.

L'autre faction religieuse était constituée d'orthodoxes. Contrairement à ce que laisse supposer leur nom, ils étaient les moins radicaux de Gemenon. Ils utilisent leurs ressources pour trouver la Croix Coloniale. Ils gèrent aussi le Collège Kobol, avec des écoles dédiées à la philosophie, psychologie, médecine, administration, génie civil, et relations publiques. Leurs efforts leur ont apporté une grande influence politique.

Gemenon était une des plus pauvres colonies, de par ses choix et de par les circonstances. Ils ont peu à offrir en dehors de la foi et ils l'offrent gratuitement. Le peu d'argent de la planète provient de quantité insignifiante de bois, d'extraction de métaux, et du gaz vital en provenant de la géante Hera, se trouvant non loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:47

Leonis


Symbole du Lion.

Dans l'armée, on apprend aux bleus la "Leçon de Leonis" qui est en deux parties. Leonis enseigne que l'excès de confiance peut amener à sa perte. C'est aussi un testament de la puissance de l'arsenal colonial et une démonstration de ce qui arrive quand la guerre n'a plus de limites... Ces leçons douloureuses se retrouvent dans l'attaque cylon. Le problème est qu'il n'y a plus grand monde pour les retenir à présent.

Quand les tribus se sont installées dans les 12 colonies, les suivants de Leo ont combattu oeil pour oeil, dent pour dent afin de prendre possession d'une des trois lunes de la géante gazeuse Zeus. Les colons savaient que la planète contenait de l'uranium, qui permettait la fabrication d'armes nucléaires. Ils étaient persuadés que contrôler une source riche en uranium leur donnerait un grand avantage sur les autres colonies. Après un combat difficile, ils ont remporté la victoire. Rapidement, leur influence s'est renforcée. L'expérience léonide était expérimentale dans la création de l'appareil militaire colonial et l'évolution de son armement. Ils ont construits des stations élaborées, espérant devenir le centre des opérations de la Flotte dans le système.

Malheureusement, l'extraction de l'uranium prit fin en quelques siècles, le filon étant épuisé. Les Léonides ont continué le combat pour garder leur place à la tête des colonies, mais cela ne fit que rendre plus difficile encore les relations avec les autres colonies. Durant une guerre civile particulièrement sanguinaire, Caprica et les deux autres lunes de Zeus, Picon et Scorpia, bombardèrent Leonis et renvoyèrent la planète à l'âge de pierre.

Leonis était devenu très obséquieux par rapport à Picon après cela. Politiquement, c'est devenue une entité inexistante. Le Quorum des Douze était devenu un Quorum des Onze avec un représentant commun pour les deux colonies. Les Léonides sont devenus amers et plein de ressentiments. Ils ont amassé des contrats pour la fabrication de vaisseaux dans des stations lugubres et désertes.

Jouer un Léonide

Le fait est qu'à présent les choses prennent une tournure meilleure pour les Léonides. Ils font leur retour dans la Flotte d'après l'attaque. Beaucoup de personnes de cette planète était de la chair à canon, de petites mains sur le pont, ou des mercenaires avant l'attaque. Ce sont exactement les compétences qui sont requises actuellement. De plus en plus de Léonides sont en passe de devenir des héors, dirigeant nos défenses contre les Cylons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:48

Libris


Symbole de la Balance.

Libris est en retrait et interagit peu avec ses frères et soeurs. Ils évitent la plupart des guerres coloniales, gagnant la réputation de garder toujours la tête froide. A un moment, les colonies ont tenté de formaliser ceci, demandant aux Libréens d'être les médiateurs des conflits, ce qu'ils ont refusés. "Laissez cela à Caprica", ont ils dit.

Libris a beaucoup de ressources naturelles variées, sans en disposer en grande quantité. Son peuple a beaucoup de compétences sans être spécialisé. Certains se battent, certains sont dans les champs, d'autres sont dans les mines. Durant les premiers siècles dans le système, la planète a gagné des revenus lentement et de manière stables de par les nombreuses petites entreprises. Les autres colonies ont fini par réaliser que Libris était le lieu le plus sûr pour leur argent ce qui lui donna une forte réputation.

Le système bancaire des Libréens a grandi rapidement. Les gens appréciaient que leur épargne ne soit pas dilapidée dans des bons du trésor soutenant le gouvernement à chaque fois qu'une guerre éclate. En peu de temps, les Libréens devinrent une des colonies des plus prospères du système. Tout ce qu'ils avaient à faire était de prendre l'argent des gens, le protéger et le faire fructifier.

Plusieurs siècles plus tard, les Libréens ont décidé d'investir leurs stock de cubits dans une chose qu'ils avaient en abondance : la terre. Ils ont construits des stations de vacances, des casinos, des vaisseaux de croisière comme le Space Park, un transporteur qui vole à présent aux cotés de la Flotte. Cela a attiré des gens en provenance de toutes les colonies et a fait de Libris une des destinations les plus prisées.

Jouer un Libréen

Les Libréens de par leur environnement financier requiert une attention sérieuse et particulière mais leur besoin de divertissement les fait souvent se défouler. Un Libréen fait rarement les choses à moitié. Quand il est sur quelque chose, rien ne peut l'ébranler, quand il n'y est pas, il est sûrement dans une fête. Les fêtes libréennes sont légendaires. Plus d'une fois, les hommes de la patrouille aérienne ont émergé le matin dans le brouillard sans aucun souvenir de ce qu'ils ont fait durant les douze dernières heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:48

Picon :


Symbole du Poisson.

Au crépuscule des 12 Colonies, Picon était le centre militaire de la Flotte coloniale. Caprica était le centre des enjeux politiques. Toutefois, quand ils avaient besoin de vaisseaux, ils contactaient Picon pour les fabriquer. En fait, les Picons engageaient les Léonides pour construire les vaisseaux et des gens issus de toutes les colonies iraient dessus, mais Picon garderait la maitrise du spectacle.

La force militaire de Picon remonte aux guerres civiles et aux rivalités tendues entre Leonis et Scorpia. Trois lunes à l'esprit guerrier visant la même géante gazeuse, des étincelles allaient jaillir. Au départ, Leonis semblait avoir le contrôle, détenant les plus larges stocks d'uranium. Cela finit par prendre fin, équilibrant le champ de bataille. Picon et Leonis jouaient à armes égales, tandis que Scorpia semblait faire jeu à part. Scorpia révéla son jeu : une alliance conclue entre Picon et Caprica.
Après cela, la combat est devenu beaucoup plus réthorique. Leonis était condamné à avoir la part la plus réduite parmi les lunes de Zeus et son influence sur les colonies en prit un coup. Le seul lieu où la rivalité entre Leonis et Picon continua à éclater fut sur le terrain de jeu du Pyramide. Du coup, Leonis montrait ses dents à cette occasion chaque année. Il décrochait souvent la victoire par ailleurs.

Picon a pris soudainement énormément d'ampleur. Son alliance avec Caprica et Scorpia en fit la pièce maîtresse de l'armée coloniale. Finalement, les Picons sont content de laisser le jeu politique aux autres aussi longtemps qu'ils gardent la main sur les militaires restés avec eux.

Picon a toujours mis en exergue la forte aptitude au commandement et le professionnalisme de ses militaires. Ils sont d'excellents officiers de la Flotte, des pilotes et des marines. C'est là où ils sont le plus à l'aise. Ayant traversé les océans couvrant la plus grande partie de la surface de Picon depuis l'installation coloniale, ils gardent toujours raison, et demeurent des marins traditionnels. Leur stabilité et leurs traditions ne peuvent être égalées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:48

Sagittaron :



Sagittaron a été colonisée par une faction minoritaire d'intégristes Gemenons qui pensaient que leurs frères et soeurs n'embrassaient pas assez la foi. Ils ont choisi pour s'installer une planète distante à l'opposée de la géante gazeuse d'Hera, une planète reculée avec des terres fertiles.

Avant le retour des Cylons, les autres colonies ont toujours vu les Sagittarons comme des sauvages sans culture et sans hygiène et en ont profité pour les exploiter. Elles ont profité de leur statut pour avoir l'avantage dans les négociations commerciales, les maintenant dans leur pauvreté. En beaucoup d'occasions, elles ont dérobé des biens appartenant aux Sagittarons, voire pire. A un moment ou à un autre, la moitié des colonies ont revendiqué des territoires sur Sagittaron. Ils détruisaient les constructions de la planète et prenaient leurs habitants comme esclaves.

Naturellement, ceci n'a pas tellement plu aux Sagittarons mais la plupart ont refusé d'agir à l'encontre des autres colonies. Ils ne créent pas beaucoup de problèmes, même quand leur caractère caustique les prend. Un de leur adage populaire le résume joliment : "Si vous n'avez rien de gentil à dire, venez vous asseoir près de moi."

Les Sagittarons sont un peuple simple, pacifistes par nature, herboristes et fermiers pour commercer. Ils considèrent la paresse comme le péché ultime et que travailler fait partie de la foi. Rien de tout cela n'est pourtant trop exacerbé mais l'isolement des Sagittarons fait qu'ils sont détestés.
Ils se sont retirés de la société mais ne sont pas pour autant des ermites. Ils ne fuient pas les étrangers mais n'ont pas beaucoup d'intérêt pour eux. Ils n'ont pas d'école mais ne sont pas stupides, ils enseignent aux autres les compétences que les autres colonies ne disposent pas. Ils refusent la médecine mais ne sont pas suicidaires, ils croient que les Seigneurs de Kobol sauvent ceux qui méritent leur salut. Ils rejettent beaucoup de technologies simplifiant la vie, voyant les raccourcis comme des péchés. Seulement ceux qui acceptent les épreuves sont assurés d'avoir la délivrance éternelle.

Quelques Sagittarons sont des cas difficiles. Un de leurs survivants, Tom Zarek, était le dirigeant d'un groupe terroriste connu sous le nom de SFM. 20 années auparavant, lui et ses hommes ont fait explosé un bâtiment gouvernemental en protestation du traitement infligé à son peuple. Il a aussi écrit un pamphlet brûlant qui a été banni à travers les colonies. En accord avec leur tradition pacifiste, beaucoup de Sagittarons ne soutiennent pas Tom Zarek, mais ceux qui ne sont pas de cet avis, deviennent de plus en plus agressifs chaque jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:49

Scorpia


Symbole du Scorpion.

Scorpia est la troisième lune de Zeus, une géante gazeuse qui héberge aussi Leonis et Picon. C'était un petit monde tranquille avec de vastes forêts et une végétation exotique. Sa population a toujours été faible, même pour une lune de sa taille, mais alors qu'ils sont en infériorité numériques, les Scorpions le compensent par leur ruse. Les Scorpions sont des stratèges intelligents, établissant des accords avec les bonnes colonies au bon moment. Ils parviennent toujours à s'en sortir même quand ils trahissent leurs alliés. Une alliance précoce avec Tauron a permis de sécuriser les technologies militaires vitales qui a empêché de souffrir du même sort que Léonis durant les guerres coloniales. Leur rôle majeur a été de concrétiser une alliance entre Picon et Caprica, ce qui a fixé l'équilibre des forces entre les lunes de Zeus pendant plus d'un siècle.

L'ancienne rivalité entre Picon et Leonis était très forte, ce qui a souvent débordé dans les mondes voisins. Scorpia était la plus proche et dans les premiers jours cela devint le bac à sable que les grands aiment piétiner. Bien que Scorpia se battit jusqu'à pouvoir se dégager des pressions, elle n'était pas intéressée dans une lutte prolongée. Heureusement, cela n'a pas eu à se faire. A travers ses liens resserrés avec Tauron, Scorpia avait de l'influence au coeur du système, Caprica. Ses délégués ont convaincu le gouvernement colonial que Leonis était responsable dans quelques batailles décisives où des Capricans ont péri. Soudainement, les Léonides affrontèrent trois mondes au lieu d'un seul. Lorsque la poudre fut retombée, Scorpia avait déjà conclu un arrangement pour établir les lunes de Zeus comme le coeur de la Flotte Coloniale. Leonis construirait les vaisseaux, Scorpia les hébergerait et Picon administrerait l'ensemble. Cela demeura ainsi jusqu'au retour des Cylons.

Jouer un Scorpion :

Les Scorpions sont souvent considérés comme froids et calculateurs, et plus d'un l'est parmi eux. Cependant, leur charisme inné et leur sens de l'ironie les rendent divertissants et populaires. Avant la chute des colonies, leur humour cynique a propulsé certains Scorpions comme des stars, devenant des comédiens. Ceux qui restent discrets, n'en sont pas moins très influents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:49

Tauron :


Symbole du Taureau.

Tauron est la colonie la plus distante du système solaire et ainsi que le lieu d'atterrissage du "Galleon", le vaisseau qui a emmené les tribus à Kobol. Les Taureaux sont extrêmement fiers d'être la première des Douze Colonies. Dans les premiers temps, ils ont fait grand étalage de ce fait et ont mis à leur compte les succès des autres colonies. Ils disent ainsi "Après tout, personne ne serait ici sans nous." La supériorité des Taureaux s'amenuisa progressivement, et les ennuis commencèrent lorsque les Taureaux se disputèrent aux habitants de Gemenon à propos de l'interprétation des Parchemins Sacrés. Les combats ont démarré peu de temps après.

Malgré le fait qu'ils soient les instigateurs de la plupart des tensions des premières guerres coloniales, les Taureaux se sont finalement retirés des combats. Ils ont préféré se consacrer à développer et améliorer la technologie à bord du Galleon. Les Taureaux prétendent avoir construits le vaisseau en hommage aux Seigneurs de Kobol. Aucune colonie ne s'en est mêlée étant donnée que cela relevait de l'histoire ancienne et cela a laissé aux Taureaux le contrôle de la technologie la plus avancé dans le système solaire.

Les Taureaux ont fait bon usage de leur technologie, développant beaucoup des machines utilisées à travers toutes les colonies. Ils ont amassé d'immenses fortunes et ont largement influencé les recherches scientifiques. Les siècles passant, les Taureaux se sont éloignés des peuples des autres mondes. Leur vénération de la technologie était troublante et certains commencèrent à se demander si les Taureaux n'étaient pas plus de fervents dévots de la technologie que des Dieux. Il y a peut être un fond de vérité là dedans. Ils sont à l'origine de la création des relais en silice dans les cerveaux Cylons.

Tauron est un monde frigide, dur et ses habitants le reflètent bien. Ils sont nés musclés et grands, bien bâti. Ils sont considérés comme têtus, et même parfois sujet à l'insubordination. Ils peuvent débattre juste pour parler et abandonnent rarement leurs points de vue, même quand ils ont tort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
MJ cylon
Admin
avatar

Messages : 92
Date d'inscription : 19/01/2016

MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   Mer 20 Jan - 21:49

Virgon


Symbole de la Vierge.

Virgon est la dernière des trois planètes de l'orbite Trojan. Un monde rempli de jungles de taille moyenne, avec quelques cités rapprochées, une réputation subtile et beaucoup d'idées grandioses. Ses habitants sont bien connus pour leur passe-temps frivole : la mode. Beaucoup des acteurs célèbres des colonies, mannequins et orateurs publics sont des Virgons. Chaque monde surveille les nouvelles tendances qui sortent sur Virgon. Même dans Caprica City, le centre de toute la vie de la colonie, les Virgons définissent le style de vie.

Derrière le faste et le côté glamour, les Virgons contrôlent ou influencent bien plus que n'importe qui peut le suspecter. Ils ont l'oeil comme on dit, un sixième sens pour les opportunités, personnalités et les forces motrices. Cela n'était pas un don sacré. Les Virgons sont religieux, mais pas avec acharnement. Beaucoup d'oracles viennent de Virgon, mais il y a tout autant de nababs des affaires, d'architectes, d'artistes et de soldats. Ayez foi en vous même et vos actions, et les dieux vous aideront.

Quelqu'en soit la raison, les Virgons sont partout. La plupart du temps sous les projecteurs. Leurs galeries d'art ornent Caprica, leurs contrats leur garantissent des bureaux d'une influence modéré sur Picon et Scorpia et leur argent remplit respectablement les coffres de Libris. Les Virgons détiennent des positions peu estimées dans l'armée coloniale, souvent comme tireurs dû à leur vision et réflexes exceptionnels.

En dehors de la mode, la réputation des Virgons est celle de l'excellence sans la notoriété. Sachant s'effacer et être respectueux, les Virgons préfère accomplir des actes braves sans que cela soit su plutôt que de faire des actes en fanfare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsg-prometheus.forumrpg.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 12 colonies de Kobol   

Revenir en haut Aller en bas
 
12 colonies de Kobol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Colonie pénitentiaire et agricole de Mettray
» Qui suis- je
» Les Infections pendant la grossesse: à traiter ou pas?
» [Votre passage au CFM] Le CPER Hourtin
» ARCTURUS (PC)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JDR Battlestar Prometheus :: Préparez l'embarquement à bord ! :: Univers BSG-
Sauter vers: